faites un comparatif mutuelle en ligne
Enfin un comparateur d’assurances qui vous permet de réaliser jusqu'à 40 % d'économies !

La problématique des troisièmes molaires

Les dents de sagesse sont localisées en arrière, sur l’arcade dentaire. Elles sont au nombre de 4, mais certains patient n’en possèdent que 3, 2, voire aucune. Elles apparaissent en moyenne à partir de 18 ans, mais les dentistes ont constaté que certaines dents n’apparaissent jamais. Lorsqu’elles poussent, ces dents ont une sortie traversière, provoquant ainsi un mal de dent lancinant. De plus, leur position ne facilite pas leur nettoyage. Pour éviter ces gênes et ces problèmes, leur extraction est souvent préconisé par les dentistes ou stomatologues.

Comment diagnostiquer des dents de sagesse qui poussent

De nombreux procédés ont été conçus dans le but d’évaluer l’éruption des troisièmes molaires.

Bien qu’ingénieux et originaux, ils ne se sont pas pour autant avérés précis. Force est de constater que malgré l’accessibilité à ces méthodes analytiques, l’éruption des dents résulte du hasard. Néanmoins, aujourd’hui, la radiographie panoramique permet de diagnostiquer la présence et la position de dents de sagesse qui poussent. Elle aide en outre de prédire la formation des racines, la direction de l’éruption, la grosseur des dents, l’espace disponible.

Quels conseils lors et après l’extraction dent de sagesse ?

L’extraction de la dent de sagesse n’est pas sans mal. Elle peut entraîner des douleurs post-opératoires associées à des complications. Pour éviter ou réduire le traumatisme, le chirurgien dentiste choisit le mode d’anesthésie ainsi que les techniques les plus adaptées à la disposition des dents et de leur nombre lors de l’extraction. Après l’intervention, pour pallier la survenue de la douleur, il prescrit des médicaments ainsi qu’une vessie de glace pour apaiser la douleur et réduire l’enflure.

Faut-il réaliser une opération des dents de sagesse ?

Lorsqu’une dent de sagesse est bien positionnée et n’est pas incluse, si la dent ne perturbe pas l’alignement de vos dents, si elle ne présente aucune carie, il faut la garder et en prendre soin. Mais lorsque la dent semble problématique, il est conseillé de l’extraire pour éviter les gênes. L’opération des dents de sagesse est loin d’être une partie de plaisir, mais elle n’est pas non plus traumatisante puisque indolore. Des soins pré et post opératoires aideront le patient à mieux se préparer et à affronter la situation. Pour que ces soins soient réalisés avec le meilleur professionnel, il faut faire état du niveau de garantie de sa mutuelle. Si votre mutuelle dentaire ne répond pas aux besoins des dépassements d’honoraires, entamez une négociation avec le spécialiste qui fonctionne avec des honoraires libres.

 

Référez vous à d’autres informations sur les actes dentaires avec  :

Infection dentaire

Abcès dentaire

Couronne dentaire