Une mutuelle santé créée par les médecins

Il fût un temps où les médecins ont été sans cesse pointés du doigt, notamment à cause des dépassements d’honoraires. Grâce au contrat d’accès aux soins (CAS), les dépassements ont toutefois été modérés. Le taux moyen est même passé de 56,9% en 2011 à 56,3% en 2013. Toujours est-il que les médecins sont toujours aussi nombreux à pratiquer des dépassements. Conscients de l’impact des dépassements auprès des ménages, mais aussi de leur utilité pour eux, des médecins ont alors imaginé fin 2012 la création d’une mutuelle santé, basée sur le principe du gagnant-gagnant. Il s’agit de « La médecine libre ».

Un principe gagnant-gagnant

Bien entendu, tout est parti du fait que les dépassements d’honoraires pèsent lourds au niveau des ménages, alors qu’ils représentent une certaine importance pour les médecins. Ces derniers ont alors trouvé la solution : proposer une mutuelle santé capable de bien prendre en charge les dépassements d’honoraires, afin que les ménages n’en souffrent plus, et ainsi permettre les médecins de continuer à en pratiquer. Mais tant qu’à faire, autant proposer également une mutuelle santé qui sera compétitive sur le marché, autrement dit une mutuelle proposant de bonnes garanties santé à prix raisonnable.

Les principaux avantages

On retrouve ainsi une mutuelle santé dont les tarifs seront moins chers. Pour maîtriser les tarifs, les fondateurs ont limité les frais de gestion de la mutuelle à 12%, là où les autres mutuelles traditionnelles pratiquent en moyenne 22%. La formule de base devient ainsi accessible pour une vingtaine d’euros par mois, et ouvre droit à une prise en charge du ticket modérateur, des médicaments remboursables, et de l’audioprothèse.

La formule haut de gamme est proposée à 120 euros par mois, avec des garanties santé en béton qui prendront en charge quasiment tous les dépassements d’honoraires en consultation. Ceux pratiqués par les chirurgiens et les anesthésistes seront même pris en charge à hauteur de 300% du tarif de convention. Cette formule garantit aussi que l’adhérent n’aura jamais à faire d’avances de frais. A noter que toutes les formules ne connaissent pas de délai d’attente.

A part cela, La médecine libre offre aussi des bonus de fidélité particulièrement attractifs, à travers des garanties santé qui évoluent avec le temps, au niveau des postes les plus couteux. En guise d’exemple, une couronne dentaire sera remboursée à hauteur de 500 euros la première année, un remboursement qui augmentera jusqu’à 2500 euros la cinquième année. Au niveau du poste optique, les lunettes seront également prises en charge à hauteur de 500 euros la première année, pour être remboursées jusqu’à 700 euros la cinquième année.

Place à la diversité

Jusque-là, La médecine libre est ouverte aux TNS ou aux travailleurs non-salariés, dont notamment les médecins libéraux. Mais dans le cadre de la loi ANI, il se trouve que tous les salariés du secteur privé devront être couverts par une mutuelle d’entreprise d’ici 2016. Aussi pour pouvoir figurer parmi les offres le moment venu, la mutuelle santé a aussi décidé de s’étendre aux collectivités début 2015.