faites un comparatif mutuelle en ligne
Enfin un comparateur d’assurances qui vous permet de réaliser jusqu'à 40 % d'économies !

Le suivi médical personnalisé revêt des avantages pour les assurés

Les prérogatives d’inscription d’un assuré social auprès de sa caisse d’Assurance maladie, sont de choisir son médecin traitant pour un suivi de son parcours de soins coordonnés. Connaissant parfaitement son dossier médical et étant bien placé pour suivre l’état de sa santé, ce médecin sera alors en mesure de lui prodiguer les soins personnalisés adéquats à titre préventif et réguler tout son suivi médical. En cas de besoin ou d’urgence, il vous orientera vers d’autres praticiens. En respectant ce parcours de soins coordonnés pour toute sa famille, l’assuré aura accès à une prise en charge intégrale de ses frais de santé par l’Assurance maladie et par la mutuelle famille. Le cas échéant, l’organisme de santé engagera une base de remboursement moins importante.

Quelles sont les règles du suivi médical avec le parcours de soins coordonnés ?

Le parcours de soins coordonnés concerne les consultations et actes chez les professionnels de santé et les établissements de santé ainsi que les séjours hospitaliers. Il s’applique si  l’affilié consulte régulièrement son médecin traitant ou à défaut le professionnel de la santé qui le remplace, et s’il voit un autre praticien qu’en cas d’urgence ou de déplacement en pays lointain. Si la personne âgée entre 16 et 25 ans est en souffrance ou urgence médicale, et qu’elle consulte les médecins dits « en accès direct » tels que le psychiatre ou neuropsychiatre, l’ophtalmologue ou le gynécologue, elle sera alors considérée parmi les patients dans le parcours qui recevront une base de remboursement à 70 % du tarif de convention. Egalement, dans ce parcours il est possible de changer de médecin traitant à tout moment. Mais celui-ci devra être déclaré auprès de la Caisse d’Assurance Maladie.

Quelles catégories d’assurés bénéficient du parcours de soins coordonnés ?

Tout assuré social ainsi que tout ayant droit âgé de plus de 16 ans vont faire partie du parcours de soins coordonnés. Ne sont pas concernés les bénéficiaires de l’aide  Médicale de l’État ou les adhérents à une caisse des territoires d’Outre-mer. Les ressortissants d’autres pays que la France, tout comme les jeunes de moins de 16 ans, ne bénéficient pas non plus du suivi médical personnalisé et coordonnés. Si l’assuré, n’a pas pris l’initiative d’être présent dans le dispositif des soins coordonnés, la Sécurité sociale appliquera une sanction financière avec une base de remboursement de 30% pour lequel la participation forfaitaire de 1 euros sera déduite.

 

Référez vous à d’autres informations spécifiques :

– le ministère de la santé préconise des visites spécifiques pour la maladies des yeux

– le financement de la grossesse par la mutuelle et le régime obligatoire